LA MÈMOIRE CELLULAIRE À RENNES

POURQUOI ?

Pour Retrouver :

Sa liberté de choisir,
Sa joie de vivre.

COMMENT ?

En coupant les liens toxiques avec nos mémoires :

Parentales,
Ancestrales,
Karmiques,
Archaïques, …

En nous libérant de nos injonctions :

Familiales,
Culturelles,
Religieuses, …

LE CHEMIN :

VOIR quels sont nos souffrances, nos schémas répétitifs et nos mortelles habitudes.

Donner du sens à ces souffrances, comprendre ce qu’elles ont à nous dire, pour les ACCEPTER.

 Voir, accepter nos souffrances pour enfin les TRANSFORMER : en faire une force pour nous mettre debout sur notre chemin de vie.

Chaque conception est le résultat de la rencontre d’un père et d’une mère, elle est l’expression de leur projet pour cet être en devenir qu’ils conçoivent ensemble, que cette conception soit élaborée dans l’amour, dans le non désir, l’insouciance, voire dans la violence.
Cette conception est l’instant de la rencontre de l’histoire des parents et, de génération en génération, de celle de leurs ancêtres.
L’enfant ainsi conçu, arrive dans un pays, un environnement, une région du monde, qui sont eux aussi porteurs d’histoire et porteurs d’une culture. Cette âme qui vient faire son expérience dans la matière, le corps humain, vient aussi avec sa propre histoire, quintessence de son continuum de vie. Cet héritage dans sa totalité est inscrit dans la matière même de ce que sera le petit homme : c’est la mémoire cellulaire.
Quel est ce premier accident de la vie en lien avec cet héritage, surgi sans doute dés la période de gestation, et qui nous a amené à mettre en place une attitude, un comportement, pour nous en protéger ?
Comment reproduisons nous, déclinons nous, plus ou moins inconsciemment et de façon cyclique cette attitude ?
Quel est ce schéma répétitif qui nous fait commettre sans cesse les mêmes erreurs à notre insu, qui nous fait chaque fois retomber dans les mêmes pièges de la vie ?
Pourquoi ces maladies, ces accidents, de mères en filles, de pères en fils ? Qu’ont ils à nous dire de nous ?
Quelles sont ces mortelles habitudes mises en place pour ne plus voir, ne plus entendre, nos souffrances et qui encombrent notre quotidien ?
Ces souffrances sont la part d’ombre d’une même « pièce » dont l’autre face est faite de Lumière et de joies.
Voir ces schémas répétitifs et ces mortelles habitudes, les reconnaître, leur donner du sens pour mieux les accepter et pour enfin les transformer. Les transformer, c’est retrouver l’autre face de cette pièce : notre Lumière en nous.
Mettre cette part d’ombre dans la Lumière et comprendre ce qu’elle a à nous apprendre de nous c’est retrouver notre liberté de choisir, notre liberté d’être, nous mettre debout sur notre chemin de Vie, notre VOIE.

J’ai été formé à la pratique de la Mémoire Cellulaire par Myriam Brousse et Véronique Brousse.

J’ai suivi les enseignements de Myriam Brousse et je suis actuellement les enseignements de Laurence de Bourbon-Parme-Dufresne.

Ma mission est de me mettre à votre service pour vous accompagner sur ce chemin : votre VOIE.